FOREX : Définitions et explications des termes et des symboles principaux

Pour appréhender le monde du trading en toute clarté, voici l’ensemble des définitions des termes et symboles base qu’il faut parfaitement maîtriser.

 

Les définitions :

La volatilité est une composante très importante en trading.

L’horizon de temps (Time Frame) : c’est la possibilité que possède le trader d’apprécier les fluctuations des cours sur sa plate-forme selon une représentation temporelle variable ( en général 1min, 5mins, 15 min, 30 min, 1H, 2H, 1 Jour(Daily) ; 1 Semaine (Weekly), ! Mois (Monthly). Il recommandé de vérifier différents horizons de temps avant toute décision et en fonction de ces objectifs (position à court ou long terme), car ils peuvent donner des informations parfois contradictoire sur les tendances.

La volatilité: C’est la mesure de l’amplitude de fluctuation des cours.

La Marge : c’est la couverture exigée par le broker, calculée suivant l’effet de levier appliqué sur le compte. Plus simple, c’est dont vous avez besoin sur le compte en relation avec la valeur du contrat.

Exemple : la valeur du contrat EUR/USD est de 1, 000,000 Euros. Avec un effet de levier de 100, la transaction représentera 1 pourcent de la taille du contrat. Par conséquent, avec un compte de seulement 200 euros, vous ne pourrez prendre qu’une position de 0,1 sur du Mini, ce qui revient à mobiliser 100 euros sur le compte. Ce qui est trop dangereux car si les cours fluctuent de plus cent points, vous vous retrouverez à zéro et bon pour alimenter le compte de nouveau.

L’Appel de Marge : lorsque votre compte se trouve en perte et s’approche des 30 pourcent de couverture restante, il est en « Appel de Marge ». En général, à ce stade, votre broker vous contacte par téléphone ou par email pour vous proposer de vite alimenter le compte ou d’attendre en espérant un retournement de situation. Un appel de marge est souvent très inquiétant, car il signifie que vous vous êtes complètement mépris(e) dans le sens de la tendance, que vous n’avez pris aucune précaution pour stopper les pertes, et que votre compte n’est pas assez conséquent pour supporter les trades que vous avez passés. Donc, Appel de Marge = tout faux.

Le Prix Bid : prix d’achat.

Le Prix Ask : Prix de vente.

Le Spread : différence entre le prix Ask et le prix Bid, ce que vous payez à votre broker à l’ouverture de la position (ses frais).

Le Swap : frais de garde ou de portage d’un jour à l’autre.

L’Automatic Sweep : conversion de la devise de paiement dans la devise de votre monnaie. Certain broker la font à la demande, d’autre de façon systématique à chaque fin de journée. Les gains peuvent donc varier en fonction des fluctuations des cours. Vous devez vous renseigner auprès de votre courtier.

L’effet de Levier : permet de trader plus de capitaux que l’on possède.

Exemple : avec un capital de 5000 euros :

Un Levier de 1 :100

signifie que la possibilité de trading passe de 5000 euros à 500.000 euros.

UN contrat (un lot) forex= 100,000 unité monétaires.

Avec un levier de 1:500, si vous tradez un contrat de 100,000 unités, l’appel de marge sera égal a 100,000/500=200 unités.

En pourcentage : 200/100,000=0,002 soit 2 pourcent.

Le Pip : Pip est un acronyme anglo-saxon désignant “”price interest point”” (point de swap).  Le Pip est une unité de mesure utilisée sur le marché des devises qui permet d’apprécier l’écart entre deux devises.  Lorsque l’EUR/USD (l’Euro contre le Dollar) se négocie a 1.2650 et se revend 1.2654, l’écart (ou le spread) de 4 dixièmes de millièmes de cette devise est traduit en terme de marché par 4 pips.

Voici ci-dessous une charte claire pour garder en mémoire la valeur du Pip (ou point).

Considérons l’EUR/USD à un prix de 1,3212 par exemple :

 

STANDARD CFD  1 LOT= 100 K Différence
1,3212 X 1000,000=132,120,00 Chaque Pip = 10 USD
1,3213 X 1000,000=132,130,00
MINI CFD 1 LOT = 10 K
1,3212 X 10,000=13,212,00
1,3213 X 10,000=13,213,00 Chaque Pip= 1 USD
MICRO CFD 1 LOT= 1 K
1,3212 X 1000=1321,201,3213 X 1000= 1321,30 Chaque Pip= 0,1 USD

 

Voici maintenant la liste des et les noms des devises les plus souvent tradées :

AED     Dirham des Emirats Arabes Unis

AUD     Dollar Australien

CAD     Dollar Canadien

 CZK     Couronne Tchèque

DKK     Couronne Danoise

EUR     Euro

GBP     Livre Sterling Britanique

HUF     Florint Hongrois

ILS       Shekel  Israelien

JPY       Yen Japonais

KEW     Won Coréen

KWD     dinar Koweitien

MXN     Peso Méxicain

PLN       Zloty Polonais

NOK      Couronne Norvégienne

NZD      Dollar Néo-Zélandais

SAR      Riyal d’Arabie Saoudite

SEK      Couronne Suédoise

SGD     Couronne de Singapour

THB     Baht Thaïlandais

TRI       Livre Turque

USD     Dollar Américain

ZAR     Rand Sud-Africain

85 pourcent ou plus des transactions mondiales concernent les paires appelées « Majors », à savoir : EUR, USD, JPY, CHF, CAD, GBP et AUD. Les autres sont appelées « Exotics » et possèdent des spreads beaucoup plus grands et sont donc plus risquées à trader ou nécessitent des comptes importants.

  Selon la taille du spread et de la valeur du Pip, il ressort que les paires les plus intéressantes à trader sont : EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, USD/CAD, AUD/USD, EUR/JPY, EUR/GBP.

La devise de paiement est la devise située à droite de la paire. Dans la paire EUR/USD, la devise de paiement sera donc le dollar américain (d’où l’automatic sweep).

La valeur d’un PIp sera différente selon la devise de paiement :

XXX/USD valeur d’un Pip=7,58 Euros

XXX/JPY valeur d’un Pip=9,32 Euros

XXX/GBP valeur d’un Pip=12,21 Euros

XXX/CAD valeur d’un Pip=7,70 Euros

XXX/CHF valeur d’un Pip= 8,32 Euros

XXX/NZD valeur d’un Pip= 6,16 Euros

Voici également les définitions des différents types de trading :

 Le « Scalping » : consiste à prendre des positions et les ne conserver que quelques minutes ou quelques secondes. La taille des positions doit être relativement importante pour tirer un bon revenu de petites variations. Scalper peut s’avérer être très dangereux car on peut perdre ou gagner beaucoup en très peu de temps.

  Le « Trading Intraday » : Les « days traders » cherchent à anticiper la volatilité des prix durant une séance quotidienne et prennent une position acheteuse ou vendeuse selon leurs propres critères d’analyse. La taille des positions est souvent plus importante que celle des scalpeurs, mais avec un risque plus calculé.

  Le « Swing Trading » : Les swing traders prennent des positions plus « lourdes » pendant plusieurs jours ou plusieurs  semaines. Leur assise financière est plus solide, leur permettant d’absorber les fluctuations défavorables à court terme, notamment en payant les appels de marges pour tenir une position jusqu’au terme. Avec de la patience, ces position peuvent être très rémunératrices.