• Home
  • Comment reconnaître les brokers escrocs et en échapper?

Comment reconnaître les brokers escrocs et en échapper?

Comme vous le savez sans doute déjà, les arnaques foisonnent désormais sur le web. Notamment dans le monde du trading d’options binaires, bien des brokers ne sont pas fiables. Vous investissez votre argent dans le but de les décupler, mais au final, vous ne gagnez rien et vous perdez tout. Ceci étant, cela n’empêche pas que des courtiers de confiance existent réellement. L’astuce, c’est de savoir reconnaître les brokers escrocs pour pouvoir les éviter, et de trouver ensuite le bon. Découvrez…

Comment ils vous piègent ?

Dans le monde du trading en ligne, il n’est pas rare de trouver des publicités de type :

Gagnez 1 000 € en seulement 60 minutes !

ou

Inscrivez-vous maintenant et gagnez un bonus de 200 € immédiat !

C’est avec ce genre de phrases que les arnaqueurs vont séduire  les traders débutants. Il vrai que gagner 1 000 € en un si peu de temps ou recevoir 200 € gratuitement, cela ne refuse pas. Tous les escrocs commencent, en effet, par vous séduire et, afin d’y arriver, ils n’hésitent pas à utiliser des techniques marketing agressifs. Certains vous promettent des gains 2 fois plus intéressants que chez les autres brokers, tandis que d’autres vous proposent différents types de cadeaux. En contrepartie, ce que vous avez à faire c’est de vous inscrire et de réaliser un premier dépôt. Et c’est à partir de là que ça se gâte.

 

gagnez 10000 euros par seconde

 

Comment fonctionne l’arnaque ?

Après qu’il vous ait convaincu de trader sur son portail, le broker mal intentionné vous permet de trader comme sur n’importe quelle plateforme. Il y a bel et bien une plateforme où vous pouvez réaliser vos transactions et, lorsque vous gagnez, vous recevez votre argent dans votre compte de trader. Le courtier vous confirme que vous avez bien gagné un bonus de bienvenue, mais le problème, c’est que lorsque vous comptez enfin empocher vos gains en argent réel, vous ne le pourrez pas. Vous envoyez une demande de retrait, mais cela reste sans réponse. Ou, dans certains cas, on vous informe qu’un dépôt supplémentaire est nécessaire pour que vous puissiez réaliser un retrait.

Vous faites alors ce qu’on vous demande, mais encore une fois, vous augmentez le volume de votre perte. Car dès lors, vous n’aurez plus aucun signe de vie de la part du personnel de la société. Le broker détient désormais votre premier dépôt, mais aussi les montants que vous avez investis dans le cadre de vos transactions. Vous êtes pourtant impuissant face à cette injustice, car les brokers arnaqueurs ont déjà pris le soin de se préparer. Ils sont généralement implantés dans des paradis fiscaux.

Comment éviter ces arnaqueurs ?

Le meilleur moyen d’échapper à ces brokers escrocs, c’est de s’informer. Avant de vous inscrire, faites des recherches approfondies sur le broker en question, que ce soit sur son site officiel, dans les forums, sur le site de votre serviteur Docteur Binaire ou mieux, auprès des organismes de contrôle financiers. L’AMF détient notamment une liste noire, où sont inscrits tous les courtiers non réglementés, ainsi que ceux à risques. Mise à jour tous les trois mois, cette liste vous fournit des informations récentes sur les brokers à éviter en France. On y retrouve notamment les courtiers ayant agi contre les règles du marché, ceux qui ne sont pas régulés par les institutions financières et, bien évidemment, les arnaqueurs.

amf liste noire

Sachez néanmoins que certains brokers, même inscrits sur cette liste, ne sont pas forcément des escrocs. Ils restent cependant non conseillés, pouvant vous entraîner dans des investissements trop risqués. D’autres courtiers, quant à eux, ont déjà figuré sur la liste, mais ont su revenir sur le marché à travers de nouvelles offres et de nouvelles procédures de transactions. La plupart d’entre eux ne sont toutefois pas très recommandés, étant donné les mauvaises expériences déjà vécues par les traders. Dans tous les cas, l’important c’est ne pas se fier aux apparences, mais de creuser un peu plus loin. Seules les listes officielles sont fiables, car même dans les forums, il est possible de trouver de faux témoignages. Notre site ne possède que des tests de brokers régulés et comme vous pourrez le voir tous ne proposent pas la même chose à l’image de OptionWeb ou encore Stock Pair.

Comment trouver les bons brokers ?

Mais si vous pouvez éviter les arnaqueurs en consultant la liste noire de l’AMF, comment alors trouver les brokers de confiance ? En fait, reconnaître un courtier fiable n’est pas une tâche si difficile. Après avoir vérifié qu’il ne figure pas dans la fameuse liste noire, faites un tour du côté de sa régulation. Un broker réglementé signifie, automatiquement, une garantie de sécurité pour vous. La régulation implique, en effet, des contrôles d’activités réguliers, ainsi que des systèmes de sécurisation de pointe. Un courtier régulé est soumis à des réglementations strictes et se doit notamment de sécuriser toutes vos données, tout au long de vos transactions. Il est également tenu de protéger vos fonds, en utilisant des comptes ségrégués. Ainsi, vous êtes assuré de disposer de vos fonds, indépendamment de la situation financière de la société.

régulation courtiers options binaires

Les brokers régulés par la FCA (Financial Conduct Authority), qui réglemente le marché financier au Royaume-Uni, proposent d’ailleurs une solution d’indemnisation à leurs clients. Dans le cas d’insolvabilité, ces derniers sont compensés à hauteur de 50 000 £ par la FSCS ou Financial Services Compensation Scheme. En dehors de l’AMF et de la FCA, il existe d’autres institutions de contrôle selon le pays concerné. On peut, entre autres, citer la NFA ou Association Nationale des contrats à terme aux États-Unis, la JFSA ou Agence des services financiers au Japon, ou encore la CySEC, qui est la Commission des opérations de bourse de Chypre. Vous pouvez ainsi consulter directement les listes des brokers enregistrés auprès de l’institution concernée, et vous assurer ainsi si votre broker est fiable ou non.